J – 8 : Préserver notre riche patrimoine de différentes manières

CONSTAT

Nous l’avons tous constaté au moins une fois, et personnellement, après avoir distribué des milliers de tracts dans différents de quartiers, j’ai pu pleinement percevoir cette problématique bien trop présente à Verviers : des maisons qui font tout le charme de Verviers sont négligées, mal entretenues, subdivisées en de nombreux logements.

MESURE

L’action de Freddy Breuwer doit être saluée. Après plusieurs décennies de laxisme de la part des partis de gauche, il a pris en mains la compétence du Logement et a entamé une politique de sévérité à l’encontre des logements insalubres et des marchands de sommeil, entres autres problèmes.
Ce n’est pas (que) par humanisme que Freddy Breuwer et le MR ont agi de la sorte, mais bien parce que Verviers souffre de ces logements de bas standing, et de voir son patrimoine négligé.

Il y a cependant encore beaucoup de travail, et le MR propose notamment pour y parvenir de :
intensifier l’inspection des logements insalubres et insécurisés ;
préserver le caractère résidentiel des beaux quartiers et tenter de sauvegarder les maisons uni-familiales ;
encourager la restauration et la rénovation du patrimoine bâti, via par exemple des primes au ravalement de façade pour les maisons dans un périmètre défini.

OBJECTIFS

L’objectif prioritaire est clairement de parvenir à (ré)attirer à Verviers une population active, autonome financièrement et ayant les capacités de dynamiser l’économie verviétoise par ses achats et ses investissements. Nous n’y parviendrons que si l’offre de logements, locatifs ou acquisitifs, correspond à leurs attentes, tant au niveau de la qualité que de la quantité.
Le second objectif tient dans l’image de Verviers : son patrimoine bâti est remarquable, mais à certains endroits extrêmement négligé. On ne recréera pas une dynamique globale positive si seuls les bâtiments publics sont restaurés et mis en valeur. La beauté de notre ville passe aussi par ses milliers de maisons individuelles qui ont un cachet.

MOYENS

La lutte contre les logements insalubres et insécurisés telle que l’a menée Freddy Breuwer ces dernières années doit être intensifiée, ce qui demande une collaboration encore accrue entre services de police et services administratifs, qui tous, sont convaincus du bienfondé de cette action.
Des ajouts aux règlements d’urbanisme doivent permettre de préserver des ensembles architecturaux, comme les Boulevards.
Des primes pour les bâtiments exceptionnels doivent être octroyées, toutefois dans certaines limites et sur base d’analyse d’un dossier (maison isolée dans un quartier ou faisant partie d’un ensemble, surface, caractère exceptionnel, etc.).